florian pradines

 

Florian Pradines a remporté le 1er décembre 2015 le prix de la catégorie "digital" lors de la première cérémonie des Trophées des ingénieurs de demain organisée par L'Usine Nouvelle et Industrie & Technologies.

À 18 ans, Florian Pradines est embauché par la société marseillaise Phonesec, spécialisée dans la prévention des risques numériques. "J’avais découvert une vulnérabilité touchant les smartphones Samsung. Je l’ai publiée sur un site et c’est comme ça qu’ils m’ont repéré", explique-t-il.

Florian Pradines poursuit ses études en DUT en informatique à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) et travaille parallélement chez Phonesec. C'est à Sophia Antipolis, à l'école Polytech Nice-Sophia Antipolis que Florian Pradines décide de parfaire ses connaissances en théorie informatique.

Florian part du constat que nous avons une multitude de comptes internet et donc autant de mots de passe à retenir alors que la sécurité informatique nous pousse à toujours complexifier ce mot de passe.

Il développe début 2015 SmartCrypter, une application mobile qui permet de chiffrer des fichiers sur un smartphone utilisant le système d’exploitation Android. L'application utilise une combinaison de paramètres déterminés par l’utilisateur en remplacement du traditionnel mot de passe. Cela peut être la carte SIM, l’identifiant unique du téléphone, le réseau Wi-Fi sur lequel il est connecté, le code PIN, la zone géographique, et même, bientôt, les capteurs d’empreintes digitales.

Le logiciel utilise les standards de chiffrement AES et RSA et se démarque par sa triple approche de la sécurité, avec un côté utilisateur, un côté smartphone et un côté serveur. "Ces trois phases permettent à ma solution de rester sécurisée même si le système d’exploitation est compromis", souligne-t-il. Le serveur est géré par Florian lui-même.